Inspiration, Philosophie, Questions, Religion, spiritualité

Le véritable Esprit de chasteté

IMG_20180827_030447.jpg

Aujourd’hui, le vœu d’être chaste n’est ramené qu’à un sens sexuel et contribue à alimenter par manque d’une juste connaissance de son exercice. L’esprit de chasteté est marié à l’esprit de charité. Il existe plusieurs niveaux de transcendance de l’Amour, plusieurs niveaux d’intensité comme par exemple l’amour que l’on porte envers la nature, envers les animaux, envers les êtres humains, envers les plaisirs des sens, envers les objets et ce que nous pourrions en faire, envers l’amitié et envers l’état de couple.

En élevant notre compréhension à ces différents niveaux de l’Amour, nous pouvons accéder à une meilleure compréhension de ce que nous sommes en profondeur et atteindre des libérations de l’égoïsme vers la source d’une dimension élargie.

Dans les différents plans de l’existence nous nous confrontons aux différents états de la manifestation d’une semence d’Amour, celle-ci s’organise selon plusieurs branches, plusieurs rayonnements de son Soleil chaleureux et fécondant. C’est bien ce qui nourris chaque être sur cette Terre que de prendre goût à ses différents fruits nuancés. Aimant à la fois nos activités professionnelles qui nous conduis à l’accomplissement d’activités de détentes et aussi des joies que nous vivons en partages avec nos frères et sœurs. Tous ces niveaux constituent les multiples embranchements de l’arbre d’Amour.

Le partage de l’accomplissement, des différentes réalisations de l’Amour que nous sommes et que nous portons servent de vecteurs à notre individu profond, l’individu qui fait que nous sommes à la fois là pour permettre à répandre ce que nous sommes mais aussi à permettre de vibrer une largeur qui touche tous les êtres. Quelle joie de savoir nos amis libres d’Aimer, libérés de faire vibrer la note qu’ils sont dans cette belle partition de la vie. Un esprit chaste est ainsi en joie non pas du plaisir qu’il recueille mais de la compassion de savoir son frère ou sa sœur être dans l’accomplissement authentique et large de l’Amour.

Mais pour cela, il nous est question de lever les obstacles, d’accompagner, si nous savons accéder à notre propre potentiel d’action et de vérité, toutes celles et ceux qui en recherchent la libération. Nous accompagnons par notre seule présence et parfois nos paroles les êtres souffrants et donc qui rendent l’obstacle comme un mur d’ignorance sur notre nature à toutes et tous d’Amour, force lumineuse vive et chaleureuse, l’Amour a ce pouvoir de libérer les obstacles, de les sublimer afin de les rendre accessibles, pénétrables, piétinables. Tout ne dépends ainsi que de la légèreté sincère de transmuter les obstacles en ponts.

L’eqprit de charité est ainsi le souffle léger de l’Amour qui atténue l’obstacle et la peur que nous nous en faisons en une voie libre d’être perméable à l’Amour que nous sommes ou que nous pouvons y porter. C’est ainsi en retirant les ombres que la substance la plus fine est découverte, la forme ne prend plus le pas mais la quintessence, elle, est révélée. Ainsi l’oeuvre déshabillée des peurs, ne retenant que l’essentiel peut être ainsi perçue afin de ne plus alimenter par nos visions personnelles juste ce qui est. En l’absence de la reconnaissance de l’état naturel et simpliste nous ne pouvons franchir les obstacles avec pudeur et légèreté. Un être qui accorde une place importante non pas aux plaisirs éphémères, qui sont des obstacles à notre nature authentique, accorde la place d’Éternité de Soi à soi.

En réapprenant à prendre soin ainsi des peurs, nous retrouvons notre état naturel d’être divin. Nous redevenons l’enfant qui, avec la force passive de l’expérience accumulée, peut continuer à de mieux en mieux naviguer dans les courants ombragés de l’arbre d’Amour et vers une meilleure connaissance par l’exploration. Il n’ y a qu’en embrassant les peurs intimes que nous acquérons non pas assurance mais confiance par le potentiel d’Amour et pour se faire, soyons des âmes charitables car ainsi, nous ne poluons plus nos propres possibilités de répandre ce divin nectar. Si l’être humain continue d’organiser sa vie en davantage d’activités c’est pour ne pas se confronter à ses peurs intimes, c’est pour se donner l’illusion par l’obtention qu’il peut se soumettre lui-même à autre chose que son authenticité et c’est en cela que c’est utile donc existant. Mais pour l’Amour et le vecteur que nous sommes, c’est dans son habit le plus simple que nous touchons et sommes vraiment touchés.

Ainsi, nous confronter avec clarté à ce que nous sommes, à nos peurs et les soumissions que nous nous accordons sans y prendre vraiment mesure, requiert une médiation, une méditation attentive afin d’organiser nos différents élans d’Amour vers le même et unique but. La force active de notre destinée est ainsi élancée par une aspiration des plus pures qui vient embrasser les différents niveaux d’existence de notre Amour et le don de soi grandis à mesure que nous prenons appuis sur les différentes semences de cette existence.

L’esprit de chasteté est en intime rapport étroit avec le fait d’accepter, avec authenticité, que la pureté d’Amour que nous pouvons incarner et que nous sommes déjà, peut embrasser ce que l’on perçois comme notre vie, notre existence, l’existence de tous les êtres, la mort, la naissance et ce qui n’est pas vu. C’est accepter d’embrasser toutes les contingences que nous sommes amenés à vivre en un seul et unique point transcendant à la fois visible et invisible. Et ainsi, esprit de charité, fait que nous nous donnons corps, âme et esprit à l’accomplissement de son oeuvre en sa pleine réalisation, aussi bien concrète qu’intangible.

Une fois la pratique élargie en une meilleure connaissance de soi, nous pouvons librement être ce que nous sommes sans jamais donner de poids à un des quelconques masques, le masque personnel s’effrite par une intensité qui ne peut être saisie par une forme d’expression, c’est la voie de l’inspiration divine qui à chaque instant coule comme une source infinie.

Ainsi, nous ne portons plus notre regard vers l’étendue des manifestations trop obscures , nuageuses et éphémères, mais vers la source de sa manifestation vive qui nous habite et que nous sommes. Source intérieure, invisible et infinie qui n’a pas besoin que d’une seule forme pour exister mais qui existe bien en-delà de toutes les formes.

MDS

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s