Communion Intime

PCMAX - P1030548

Belles âmes vous êtes venues sur cette Terre pour communier ! 

Tout au long du parcours de l’existence, nous nous relions, aussi bien aux appels de la matière que de l’esprit. Dans l’existence que nous conscientisons, nous percevons bel et bien le rapport étroit qui se joue entre les actions, les pensées, les sentiments, les émotions, etc… Telle une étoile, nous incarnons ces temps pour en fleurir les substances primordiales de la Création, fluides divins, c’est en leur circulation qu’il nous est à la fois possible d’exister mais aussi de permettre aux énergies de circuler.

Dans le creuset que nous sommes la nature déploie ces semences lumineuses, nous en sommes à chaque instant des artisans mais aussi l’essence, chaque instant dans ces temps nous permet de vibrer ce que l’état humain est venu élaborer dans ce champ de manifestation. Chaque seconde qui se joue, chaque respiration, nous rapproche davantage de l’essence que nous sommes, sans même avoir à y compter les réussites ou les échecs, nous sommes au Centre de l’expérimentation humaine dans tous ses aspects polarisés.

Quand l’être devient sensible aux mondes intérieurs qui le constituent il devient à même plus apte à se redresser dans son élan de générosité, d’amour et de bienveillance. Autant que nécessaire, la vie forge la volonté d’une paix inébranlable au sein de la chaire. Dans l’alambic intime que nous sommes, la vie sait se montrer généreuse et abondante tout autant. Puisque nous sommes les fruits de la vie nous nous inscrivons ainsi aussi dans sa démarche de floraison ici dans ce maintenant.

Tendons la main à ce que nous sommes, faisons un pas vers nous-même afin d’orienter la sagesse vivante et naturelle en ce vers quoi elle se tend d’être Grâce.

Il y a un pont, une arche, un pas-sage propre à chacune et chacun, là, niché au fond de l’être, en-delà du conditionnement d’individualisation. En réalité, devenant pleinement conscient des potentiels que la vie emploie pour nous permettre de vivre, nous devenons à même plus sensible à ce que la magie de la Création, de l’existence de la vie, vienne nous façonner à même l’oeuvre. Dans le rapport étroit qu’un être entretient, l’existence prend la vitalité et les colorations que nous souhaitons lui apporter. Mais un artiste est en quête perpétuelle pour déterminer et conscientiser toutes les gammes des nuances de couleurs afin d’en remettre au service l’exécution de sa plus profonde connexion avec la vie. Connaître les couleurs avant même d’en réaliser l’oeuvre est voie de connaissance à la fois de ce que nous percevons comme Soi et comme le monde.

Cependant, les germes de la Création ont utilisés les mêmes artisans, les mêmes anges, pour qu’aucune séparation ne puisse endiguer la multitude de formes dans toutes les strates dimensionnelles de la Vie.

Ôh combien la vie se rend gracieuse ! Combien de fois avons-nous souhaité retrouvé avec profondeur le lien intime, celui-ci nous permettant d’alléger le souffle de notre cœur pour que celui-ci puisse, avec simplicité être ce pourquoi il est. Chaque pulsation du rythme cardiaque entre en syntonie avec les forces de la vie. Si nous devenons attentifs à ce qui se joue là au sein de notre être, nous devenons plus sensibles à ce que l’Esprit-guide de la vie vienne nous apprendre et nous transmettre les révélations primordiales constituant une bonne application de nos potentiels divins en l’humain que nous sommes.

Communions.

Publié par Maxime Dos Santos

Médium Magnétiseur Géobiologue Numérologue Astrologue Auteur Conférencier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :