Channeling, Cosmos, cristal, Géobiologie, Inspiration, Multidimension

La Terre Cristal

crystallinegrid.jpg

En nous reliant aux cycles naturels individuels et cosmiques, nous sommes à même de retrouver les clefs des multidimensions d’abord de la Terre-Mère. Tous les êtres qui acceptent le mandat d’incarnation dans toute la fraîcheur de l’esprit d’intelligence, de sagesse et de vérité, sont amenés à redéployer le processus initiatique qui nous incombe.

Chaque fois qu’un des cycles saisonniers agit, ce sont les colonnes cosmiques qui infusent dans les aspérités des grilles les différentes énergies qui nous relient à l’ensemble des astres des univers. Toutes les failles cosmo-télluriques sont en étroits rapports avec les différents courants du cosmunivers, tous les astres œuvrent de pairs et ce sont ces effusions que nous déployons dès lors que l’on s’applique à pratiquer l’hygiène spirituelle. Le Grand Esprit ainsi est une trame vivante d’où vient éclore fleurs & fruits dès lors que l’on s’applique à nous relier d’abord aux différents corps de matières.

L’une des reliances profondes qu’il nous est possible ainsi d’appréhender sont les 4 forces dynamiques que le cosmunivers utilise et que sont les éléments subtils. Nos matrices subtiles, en étroits rapports avec les courants dynamiques de ces forces, font palpiter le noyau germe de l’être qui est incréé. Plusieurs communications s’établissent dans les rapports de ces forces, ainsi, montagnes, rivières, nuages, etc … sont les émanations des communications de ces courants. Les montagnes par exemple existent dans l’ensemble des astres soit sous formes solides, que gazeuses, liquides, etc …

Voyez une flamme, une montagne en émerge, autant que dans les vagues de la mer, cette possibilité de vision nous est possible si tenté que nous en acceptons alors d’y porter une juste attention qui d’aspect poétique vient nous révéler la magnificence de la vitalité de ces courants dynamiques.

Nous pourrions par une attention particulière ainsi retrouver ce qui s’assemble et se ressemble dans les mouvements de ces fluides et courants que nous pourrions d’abord appréhender comme souterrains. Mais en réalité, ce qui est souterrain n’est que germe en éclosion dans l’individu, la conscience nous permet ainsi de retrouver ce qui est déjà relié, retrouvant ainsi le noyau-germe de notre venue annonciatrice des connaissances sacrées dès lors que nous restons ouverts à l’étude du Soi.

http___api.ning.com_files_vL45CnFEZgORIQgEu404mhDJFsah-4t8isYy5PLncha6PaYgqMV6yErh61VKeEalUjb7uxqKikMWCUE34ABd46T116SQCN7A_Earth_in_Dodecahedron_Crystal_by_pen_dragon.jpg

Les archanges et anges régents de ces demeures sacrées nous sont disponibles dès lors que nous acceptons d’utiliser l’entièreté des gammes musicales et ainsi nous entendons « à nouveau » leurs mélodies célestes quand l’on s’ancre avec une meilleure présence dans le courant de ces forces agissantes. C’est en faisant ainsi offrandes des pensées aux éléments que nous nous relions aux forces angéliques puisqu’elles nous guident déjà.

La Terre est ainsi un cristal ou un diamant qui vient infuser et ainsi la géométrie de celle-ci se manifeste par plusieurs corps d’éléments avec lesquels il nous est important de retrouver la connaissance. S’ouvrir à ses corps multidimensionnels passe ainsi par la redécouverte de ces différentes gammes de fréquences et vibrations car alors la communion de l’âme se joue d’avec les âmes des différents corps de la manifestation de Volonté. Plusieurs chemins pour atteindre le sommet de la montagne : la vibration des couleurs, la vibration des notes de musique, la vibration des corps géométriques, la vibration des animaux, la vibration des tempéraments, …

Notre première capacité en tant qu’humain est celle du rituel de prière, plus qu’un simple rituel, la prière nous ouvre par essence aux 4 courants dynamiques. C’est ainsi aussi que nous retrouvons notre essence originelle d’avant la chute, ou dualité, puisque nous nous réalignons et nous nous recentrons. Certains points de la trame sur Terre ainsi nous permettent d’utiliser la convergence de l’alignement et du recentrage des forces. Ce ne sont ni des manifestations extérieures ni uniquement des profondeurs intérieures. Elles sont les arches comme des points d’amarrages avec lesquels nous réutilisons toute la sensibilité des trois plans. Il y a alors convergence entre êtres, entre espaces et donc temps, entre notes, puisqu’elles sont de toute façon destinées à jouer ensemble les partitions sublimes de la Création.

Nous en tant qu’être humains voyons les choses comme systèmes ( nerveux, lymphatiques, osseux, … ) car nous sommes aussi les filaments vertueux de la circulation des énergies, nos âmes sont expressions d’une des particularités du cosmos et aussi universalité intemporelle.

En tant qu’esprit incarné, nous sommes vivifiés du feu de vie, c’est là l’une des initiations les plus supérieures qu’il est possible en la trame de cette vitalité qui parcours l’ensemble des sphères, comme une note accordée qui ne demande qu’à exceller. Accordée par sa circulation et par sa vibration. C’est en ce sens que les énergies du tout nous appelle à bien prendre mesure de notre filiation à ce plan d’Harmonie, c’est notre héritage divin, la capacité humaine qui agissant avec ses frères et sœurs des autres règnes pour être à la pointe dans ce cercle vertueux.

Les forces angéliques sont là pour maintenir le lien qui se joue, les informations reçues à un niveau très fin dans notre perception qualitative par les sens nous exhortent à fluidifier et épurer car ce ne sont ni des pollutions ni des entraves mais juste des absences de communions. Aussi, un être qui s’ouvre à la splendeur de l’âme est propulsé dans la qualité dynamique des vibrations cosmiques et c’est à nous-même de tendre les bras pour que nous soyons recalibrés et mieux polarisés afin d’accepter que de toute façon, nous sommes en ce corps l’impermanence éphémère de la possibilité de circulation de ces forces. Le plus important n’est pas tant de voir un futur radieux ou un passé contraignant mais d’être ici et maintenant la pleine expression de cette communion sacrée.

Toute la qualité d’abondance qu’il nous est possible concoure déjà à nous inonder de la Lumière des cieux. Cela peut passer par la diffusion d’énergie par le sommet du crâne, comme par la plante des pieds, mais il nous est question de réussir à laissé ces forces agir dans toutes nos directions pour épurer les différents blocages que nous nous infligeons nous-même. Ainsi chaque possibilités qui nous ont endurcies sont venues mettre en aspérités l’éclosion des forces, c’est à nous de permettre cela dans notre expérience.

Puisque pour rayonner en toutes directions il est question de nous ouvrir aux multidimensions, alors acceptons aussi d’être inondés par la connaissance de la Lumière.

MDS

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s