Article de Presse, ésotérisme, Channeling, Inspiration, Mieux-être, Religion, spiritualité

Solstices – Les Feux de la Saint-Jean

feux de la saint jean.png

Saint-Jean Baptiste est né le jour du solstice d’été, c’est lui qu’envoya le Très-Haut pour baptiser Jésus. Saint-Jean proclama tout au long de sa vie la venue du Messie. Dans la tradition chrétienne nous célébrons la Saint-Jean autour du solstice d’été et au solstice d’hiver. Le feu du solstice d’été est une humidité électrique négative, le feu du solstice d’hiver est une humidité positive.

Parler de feu n’est pas tant sans rappeler l’oriflamme ou triple-flamme, c’est en ce sens que le baptême vient nous laver de nos péchés car nous recevons l’esprit d’intelligence, l’esprit d’intuition et l’esprit d’action : le Saint-Esprit.

Intelligence, intuition & action sont destinés à s’unir dans la vie du cheminant. Si ce ne sont que les images intuitives qui parlent, elles ne prennent malheureusement pas terreau dans la matière ( l’âme à tiers ). Si ce n’est que l’intelligence qui parle alors elle doit s’unir au feu du cœur qui est pure abnégation par sa Source d’Amour sans limites. Si ce n’est que l’action qui parle elle n’est orientée que par le gain ou la réussite.

Ces trois forces conciliées renferment le potentiel sacré de chaque être humain en l’incarnation. Le baptême en lui-même est l’infusion de ces trois feux dans l’eau que nous sommes, eaux primordiales, destinés à être tempérés.

Saint-Jean a pour symbole l’aigle car il est le plus proche de la Volonté de Dieu sur terre, il est le lien Ciel-Terre, l’Union des forces, comme l’Esprit rode dans les plus hauts sommets et veillent sur ces petits.

Dans la tradition kabbalistique, l’aigle se trouve dans la première triade.

Il y a un souffle caché dans le feu, dans l’eau, dans la terre, dans l’air.

Le Taureau symbolise la puissance, le lion la force et l’aigle l’intelligence, c’est en ce sens que l’ange regarde l’aigle, l’ange est l’inspiration pure, l’âme consciente éveillée dans les ténèbres. Le personnage au centre, l’être féminin dénudé, c’est l’âme qui est mise à nue, ni inconsciente ni consciente, en-delà de cette polarité. C’est le potentiel christique féminin, souvent représentant aussi Marie-Madeleine car dans la tradition, la seule Sainte représentée dénudé est Saint Marie-Madeleine. On la voit en train d’être dénudé, comme si elle contemplait en face le Soleil Unique par la couronne de réalisation dont elle s’en est faite passeuse.

Les Feux de la Saint-Jean en ce sens représentent, à l’image de l’été, la face du Soleil Unique nous contemplant, c’est aussi la période des orages.

49848472_620042031766682_3675982166988161024_n

En utilisant la géométrie sacrée de l’arbre kabbalistique, les lames VII, XIV & XXI sont sur le même plan, le 7ème. En ce sens, le feu du solstice nous prépare clairement à la venue du signe du lion dans l’année, donc de la Force. La force cyclique, la force initiatique mais surtout ce qui est FORT ( Feu, Eau, Air, Terre ). La lame XXI du Tarot de Nostradamus nous montre un Grâal ornée d’une fleur de Lys, l’oriflamme.

Dans une vision, on m’a montré près d’une Tour fortifiée une caverne où trois personnages se trouvaient, Merlin, Maître-Corbeau et une prêtresse, en posture de méditation, assis autour d’une pyramide de verre, m’y joignant, j’y ai plongé mon regard dans le sommet de la pyramide et y ai contemplé l’Univers. Ensuite, Merlin me guide près de la sortie de la caverne où se trouve deux lion-ailés.

Il est à comprendre que le solstice d’été et le solstice d’hiver sont liés, le solstice d’été représente l’entrée du signe du lion, l’entrée dans le labyrinthe initiatique, épreuve où il nous est question d’affronter les 3 questions du sphinx, gardien de la connaissance.

En ce sens, le sphinx qui est un lion ailé a un lien étroit avec le griffon qui est l’animal mythologique unissant le lion & l’aigle. C’est un chemin initiatique à l’image de l’arbre de vie, comme un serpent s’enroulant autour de l’arbre, c’est la force primaire qui est suggérée et destinée à s’élever le long des fruits de l’arbre de connaissance. C’est notre feu primordial, primaire, celui qui fait que nous sommes Un-dividu par essence.

Les solstices d’été et d’hiver sont fusionnés et représentés par le lion-ailé ou sphinx. Sphinx ou sphinctère, proche du périnée, là où le Père y naît. Ainsi, c’est un travail kundalinique, la semence virginale en éclosion qui demande à être canalisée par le centre du cœur.

L’évangile selon Saint Jean 21.1 nous transmet l’apparition au bord du lac de Tibériade, c’est la troisième fois que Jésus apparaît après sa résurrection, il invite les apôtres à jeter leur filet à droite de la barque et remontent un filet rempli de poissons, de retour sur le rivage, un feu est allumé, c’est le Christ qui les appelle à faire griller le poisson dans ce feu.

L’or, le métal le plus précieux ou près des cieux, est aussi un excellent conducteur électrique, ce sont dans les cheveux que nous en retrouvons dans le corps humain.

Il est aussi à prendre mesure de ce que sont les cycles saisonniers sur la planète. Dès lors qu’un être suit la course du soleil, il peut, s’il le souhaite, vivre chaque journée sous l’influence du solstice. C’est avant tout l’alignement de la planète dans son ellipse liée au soleil que le soleil se lève aussi d’orient en occident. Pendant que l’hémisphère nord est sous l’influence de l’été, l’hémisphère sud est en hiver. Aussi, cette course solaire est une des valeurs initiatiques à appréhender pour ne pas s’enfermer dans une position intérieure contraire aux vraies forces de la nature.

Le Mat ne nous suggère-t-il pas cela par le bourdon qu’il tient dans sa main ? Cet axe du monde ?

Si le Mat se déplace autour de cet axe du monde alors il tient en sa main la verge d’Aaron, baguette magique qui lui permet de dompter les forces de la nature, son panier en main lui permet de récolter tout au long de l’année les matériaux pour la préparation de l’oeuvre, aussi, le solstice d’été favorise la cueillette des plantes médicinales puisqu’elles sont à leur zénith de photosynthèse par l’inclination des rayons lumineux.

Pour la plupart des êtres humains, la seule dynamique de la tradition qui est été préservée est celle de se réunir autour d’un feu, chantant, dansant et s’ennivrant des mets de la nature. Pourtant, la symbolique profonde des feux est à envisager du point de vue symbolique et dans sa composition ésotérique du corps humain. Aussi, la période du solstice vient raviver le feu des reins, si vous sentez des indispositions à ce niveau là, comprenez que c’est par l’influence des forces dynamiques de l’univers qui viennent les réguler, en ce sens, adapter son alimentation va nous aider à mieux envisager les forces qui suivent, nous faisons des réserves des rayons lumineux pour le reste de l’année.

L’énergie kundalinique est osmose avec ces forces, les différents centres d’énergie vibrent, sont en résonance, nous sommes entrés par le solstice d’été dans une des parties du labyrinthe et cette énergie va continuer à s’élever jusqu’au centre cœur du lion, nous aurons ainsi à répondre des choix d’incarnation que nous avons orientés.

300px-Cancer.svg.png

Puisque le signe du cancer régit le solstice d’été, nous sommes alors dans la sphère de Yesod ( l’ego – la lune ) . Le symbole du cancer ne rappelle-t-il pas deux cycles complémentaires ? Comme deux pinces qui soutiendraient les limites des forces en action. C’est l’été et donc le travail des mains, de l’Hu-main.

IMG_20190114_222337.jpg

Les forces de la nature ancrées en mai se sont dirigées à ce point culminant de l’année, on y voit sur la lame XVIII de la LUNE ( Anagramme = NUEL ) trois croissants de lune rayonnant entre ce qui semble être une médaille accrochée à la roue des cycles. La lune regarde vers l’orient, vers le passé, vers le dispensateur des enseignements de bons conseils.

C’est aussi en ce sens qu’il nous est conseillé de récolter des plantes médicinales à la rosée car c’est entre le signe du taureau et du bélier que nous avons récolté la rosée alchimique.

L’arcane de la Lune dans le tarot Camoin ce sont deux chiens, ou deux loups chantant vers l’astre. C’est l’ego qui hurle pour nous indiquer la direction sous-jacente à sa présence, la voix inconsciente qui libérée de sa nature appelle à la tempérance.

Je rappelle ici l’importance d’étudier par soi-même la tradition kabbalistique sans l’amenuiser afin d’y trouver des indications précieuses quand à cette période afin de nous réunir et d’appeler au Père l’accès aux colonnes du Temple.

L’esprit vogue et nous invite à nous montrer tels que nous sommes, à ne plus ruminer, à ne plus tomber dans la mélancolie car toutes les énergies nous sont clairement favorables pour, non pas davantage déposer ce qui est encombrant, mais accepter de suivre notre inspiration la plus filiale provenant de l’âme-source que nous incarnons. Accepter de laissé vivre le Christ féminin en nous c’est accepter l’initiation d’incarnation, c’est appréhender le fait que sans la polarité sacrée nous ne pourrions ni exister, ni être enseigné.

En chaque être humain, des cycles transpersonnels agissent, à l’image des cycles menstruels d’une femme, l’homme a aussi ces cycles en lui, verrouillés, mais bien existant aussi bien de corps et d’esprit.

Retrouver le sens sacré de la tradition c’est redécouvrir l’ensemble des potentialités que l’univers déploie sans même que nous nous en rendions compte, alors, il est possible de les laissé jaillir afin de mieux intégrer à la fois les forces actives-passives et redevenir pleinement l’humain sacré destinés à incarner ce monde.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s